Ses usines de Wuhan fermées, Honda annonce une baisse de ses bénéfices trimestrielle

Par YURI KAGEYAMA

Le constructeur automobile japonais Honda a annoncé vendredi une baisse de près de 31% de son bénéfice d’octobre-décembre, la forte demande de ses motos n’ayant pas compensé la baisse des ventes de véhicules.

Honda Motor Co. a annoncé un bénéfice trimestriel de 116,4 milliards de yens (1,1 milliard de dollars), en baisse par rapport à 168 milliards de yens la même période de l’année précédente.

Les ventes pour le trimestre ont chuté de 6% à 3,7 billions de yens (34 milliards de dollars).

Honda a relevé ses prévisions de bénéfices pour l’année entière à 595 milliards de yens (5,4 milliards de dollars), contre 575 milliards de yens (5,2 milliards de dollars), bien que la nouvelle prévision améliorée soit toujours de 15% inférieure à ce qu’elle avait gagné l’année précédente.

Et Honda, le fabricant de la compacte Accord, de la mini-fourgonnette Odyssey et du robot Asimo, a déclaré que les dégâts causés par l’épidémie d’un virus qui avait commencé dans le centre de la Chine ne se reflétaient pas dans ses prévisions jusqu’en mars 2020.

Honda, comme d’autres constructeurs automobiles japonais, n’a pas repris la production dans ses usines en Chine depuis les vacances du Nouvel An lunaire, qui ont commencé le 24 janvier.

Honda, basée à Tokyo, a déclaré que ses trois usines d’auto-assemblage à Wuhan, la ville au centre de l’épidémie, resteront fermées jusqu’au 13 février. Les autres usines de Honda en Chine resteront fermées au moins jusqu’à dimanche, a indiqué la société.

Trente employés de Honda sont rentrés au Japon à bord d’avions affrétés de Wuhan arrangés par le gouvernement japonais, et aucun d’entre eux n’est malade du virus, selon le communiqué.

Les voyages de la compagnie dans la région de Wuhan sont annulés et les voyages en Chine sont évités, sauf si cela est absolument nécessaire, a déclaré Honda, qui fabrique également des scooters Super Cub.

“Nous ne nous attendons pas à autant d’effets négatifs si la production peut reprendre comme nous le prévoyons maintenant”, a déclaré à la presse le vice-président exécutif Seiji Kuraishi.

Il a déclaré que les fournitures de pièces et autres préparatifs pour relancer la production se déroulaient bien jusqu’à présent.

“Bien sûr, si cette situation persiste pendant longtemps, ce serait tout à fait différent”, a déclaré Kuraishi.

D’autres constructeurs automobiles japonais ont temporairement suspendu la production dans leurs usines chinoises.

Toyota Motor Corp., premier constructeur automobile japonais, a annoncé vendredi qu’il prolongeait l’arrêt de production de ses 12 usines automobiles en Chine d’au moins une semaine, jusqu’au 16 février. Quatre des sites de production sont des usines d’assemblage de véhicules.

Toyota a annoncé de solides bénéfices et ventes plus tôt cette semaine et a relevé ses prévisions annuelles, mais le virus reste un risque pour ses opérations en Chine.

Nissan Motor Co. a déclaré plus tôt qu’il envisageait de rouvrir la plupart de ses usines en Chine lundi, mais attendrait au moins le 14 février pour des installations à Wuhan et dans les environs. Nissan annonce ses bénéfices la semaine prochaine.

___

DOSSIER – En ce 31 juillet 2019, photo d’archive, les voitures Honda sont exposées au siège du constructeur automobile à Tokyo. Le constructeur automobile japonais Honda a annoncé vendredi 7 février 2020 une baisse de près de 31% de son bénéfice d’octobre à décembre, la forte demande de ses motos n’ayant pas compensé la baisse des ventes de véhicules. (Photo AP / Koji Sasahara, fichier)

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.