Les marchés boursiers asiatiques reculent après la forte augmentation des réductions tarifaires en Chine

Par JOE McDONALD

Les marchés boursiers asiatiques ont reculé vendredi après une poussée après l’annonce par la Chine d’une baisse des tarifs sur les importations américaines.

Les indices de référence du marché à Shanghai, Hong Kong, Séoul et Sydney ont tous diminué. Tokyo était plate. Les principaux marchés asiatiques ont bondi de plus de 2% jeudi après que Pékin a annoncé qu’il réduirait les droits de douane sur 75 milliards de dollars de marchandises américaines dans le cadre d’une trêve commerciale avec Washington.

Wall Street a clôturé en hausse pour un quatrième jour, propulsé par des gains pour les valeurs technologiques et de solides rapports sur les bénéfices des entreprises.

La baisse des droits de douane en Chine a “stimulé le sentiment”, bien que “les gains aient été tempérés par les inquiétudes persistantes concernant l’impact de l’épidémie de coronavirus”, a déclaré la Mizuho Bank dans un rapport.

Les usines et bureaux chinois commencent à rouvrir à la suite des vacances prolongées du Nouvel An lunaire, mais les entreprises prévoient de fortes baisses de revenus en raison de la fermeture de magasins, parcs d’attractions, cinémas et autres entreprises.

Les réductions tarifaires de Pékin, qui font suite aux coupes américaines le mois dernier sur les produits chinois, font partie d’un accord commercial de «phase 1» avec Washington visant à mettre fin à leur lutte contre les ambitions technologiques et l’excédent commercial de la Chine. Rien n’indiquait que la Chine ait modifié ses coupes en réponse à l’épidémie de virus, mais l’annonce surprise a contribué à alimenter le sentiment du marché.

L’indice Hang Seng de Hong Kong a reculé de 0,8% à 27 279,31 et l’indice composite de Shanghai a perdu 0,6% à 2 849,51. Le Nikkei 225 de Tokyo a perdu 0,2% à 23 872,80.

Le Kospi de Séoul a perdu 1,1% à 2 202,58 et le S & P-ASX 200 de Sydney a perdu 0,5% à 7 012,10.

A Wall Street, l’indice de référence S&P 500 a progressé de 0,3% à 3 345,78. Le Dow Jones Industrial Average a gagné 0,3%. Le Nasdaq a grimpé de 0,7% à 9 572,15.

Pékin promet également des réductions d’impôts et d’autres aides aux entreprises dans le but de compenser le coup économique causé par l’épidémie de virus qui a mis la deuxième économie du monde en verrouillage. L’ampleur des pertes potentielles n’est pas claire.

Les inquiétudes concernant les retombées économiques mondiales potentielles de la flambée ont provoqué une chute à la mi-janvier des actions américaines. Les investisseurs semblent avoir mis de côté ces préoccupations cette semaine, se concentrant plutôt sur l’encouragement des données économiques américaines et des rapports sur les bénéfices des entreprises.

Cognizant a dominé les gagnants dans le secteur de la technologie jeudi, atteignant 9,8%. Les bénéfices du cabinet de conseil en technologies de l’information au quatrième trimestre ont dépassé les attentes de Wall Street.

Twitter a bondi de 15% après que le service de messagerie a enregistré une croissance étonnamment bonne pour les utilisateurs quotidiens et des revenus solides au quatrième trimestre. Le dernier trimestre marque la première fois que les revenus de l’entreprise dépassent le milliard de dollars.

ÉNERGIE: Le brut américain de référence a gagné 12 cents à 51,07 $ le baril dans le commerce électronique sur le New York Mercantile Exchange. Le contrat a augmenté de 20 cents jeudi pour clôturer à 50,95 $. Le brut Brent, utilisé pour évaluer les prix du pétrole international, a ajouté 17 cents à 55,10 $ le baril à Londres. Il a chuté de 35 cents la session précédente à 54,93 $.

DEVISE: Le dollar a baissé à 109,91 yens contre 109,97 yens pour Thurdsay. L’euro est resté inchangé à 1,0983 $.

No Comments Yet

Leave a Reply

Your email address will not be published.