GM prévoit de se retirer de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande et de la Thaïlande

Par TOM KRISHER

La décision de General Motors de se retirer de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande et de la Thaïlande dans le cadre d’une stratégie de sortie des marchés qui ne produisent pas de retours sur investissements adéquats a soulevé la consternation lundi des responsables concernés par les pertes d’emplois.

La société a déclaré dimanche dans un communiqué qu’elle prévoyait de suspendre les opérations de vente, d’ingénierie et de conception de sa marque historique Holden en Australie et en Nouvelle-Zélande en 2021. Elle prévoit également de vendre son usine Rayong en Thaïlande à Great Wall Motors en Chine et de retirer la Chevrolet. marque de Thaïlande d’ici la fin de cette année.

«Il s’agit d’un résultat très décevant», a déclaré Karen Andrews, ministre australienne de l’Industrie, des Sciences et de la Technologie. Elle a dit que c’était regrettable à la fois parce qu’environ 500 travailleurs perdraient leur emploi, mais aussi parce qu' »ils n’ont informé le gouvernement de cette décision que juste avant l’annonce ».

Dave Smith, de l’Australian Manufacturing Workers ‘Union, a également exprimé son chagrin.

Les travailleurs de Holden pensaient qu’ils avaient «traversé le pire, et ce n’est pas le cas», a déclaré Smith. «P